Tours en moto en Italie

Pleasure touring for Rider & Pillion

Menu

L’Italie n’est pas un pays de pestiférés !

Au contraire elle a déployé un plan draconien pour lutter efficacement contre la diffusion du virus mais, ironie du sort, c’est justement la mise en oeuvre d’importantes mesures de prévention qui nous a mis sous les réflecteurs !

Il est évident que les yeux du monde sont pointés sur l’Italie, apparemment au premier rang des pays non asiatiques pour la situation du virus corona. C’est bien pour cela que nous tenons à vous faire connaitre la situation réelle du pays,  pour raconter la vérité, remettre les choses dans la juste prospective et vous rassurer quant à la faisabilité d’un tour en moto avec nous dans les prochains mois.

Il est fondamental que vous compreniez que dans cette histoire l’Italie est victime de son efficacité.
A lire et entendre la presse, il semblerait que l’Italie soit devenu un pays infréquentable aussi bien pour les étrangers que pour les Italiens eux-mêmes, en constant danger de mort. Et la panique se diffuse … mais complètement à tort.
Ce nouveau virus, que l’on commence à découvrir et connaitre, est en train de se révéler non pas particulièrement dangereux (car les statistiques démontrent qu’il est MOINS létal que le normal virus de la grippe) mais particulièrement contagieux et, comme tout état grippal, fortement débilitant en ceci que les personnes touchées sont temporairement totalement « hors d’usage » et abruties dans leur lit. Pour ces raisons l’Italie, dont le système sanitaire est l’un des meilleurs du monde, a mis en place un système de mesures de contention très efficace, mais pour cela très draconien. Les quarantaines imposées dans les régions où se sont vérifiés des cas, la fermeture d’un certain nombre d’écoles, l’annulation d’évènements porteurs de grande foule comme les matchs de foot ou le carnaval de Venise ont comme simple but de limiter la propagation du virus pour ne pas se retrouver NON PAS avec une série incontrôlée de décès, mais avec une grande quantité de personnes simplement malades, k.o. dans leur lit toutes en même temps, ce qui paralyserait l’économie du pays.
Un système de détection des personnes infectées extrêmement efficace a donc été mis en place, avec des contrôles systématiques dans les lieux plus fréquentés et 8000 tests effectués tous les jours, 21 heures sur 24 … et cela a attiré l’attention des médias et nous a mis sous les feux des projecteurs.
Le résultat est qu’au lieu de nous accorder louanges et applaudissements pour notre scrupuleuse contention, le monde nous voit comme un peuple de malades qui meurent comme des mouches.
FAUX, ARCHI FAUX !

Ce qui est fait est préventif, pas curatif ! C’est pour éviter que le virus se propage que sont mises en œuvre des mesures éclatantes !
En Italie, un pays de presque 60 millions d’habitants avec une affluence touristique de presque autant de visiteurs étrangers par an, il y a à ce jour 322 cas. 322 personnes infectées, pas malades, car être positif au virus ne signifie pas être malade ! Les morts sont 11, tous des décès indirects de personnes âgées (+ de 80 ans) et toutes en état de santé fortement compromis; pour elles le virus corona n’a représenté que la goutte qui fait déborder le vase, le coup de grâce, comme aurait pu le faire une normale grippe qui décime chaque année des centaines de vieilles gens dans notre pays, où la longévité est parmi les plus élevées de la planète.

Les cas vous semblent quand même beaucoup ? Alors voyez les choses pour ce qu’elles sont vraiment !
Le système drastique de prévention mis en place étant très efficace, il permet de les détecter tous (ou presque). Beaucoup d’autres pays qui semblent moins touchés ne sont en réalité que moins conscients du nombre réel d’infectés à cause du manque de contrôles. Et ils paraissent des havres sûrs alors que nous, qui faisons un énorme effort de prévention et avons pris le taureau par les cornes pour enrayer la contagion, semblons être un pays de pestiférés …

Nous tenons à terminer ce communiqué avec une autre considération.
Nous sommes en février, en hiver, la saison de la grippe et des motos au garage. C’est au printemps que la saison motocycliste reprend en Italie, dans notre cas spécifique le premier tour de 2020 que nous avons vendu jusqu’ici commence mi-avril, dans deux mois, et la majorité de nos clients viendra plus en avant. Cela nous laisse du temps précieux ! Nul ne sait comment les choses évolueront, mais la recherche et les meilleures têtes pensantes du monde entier sont au travail pour enrayer ce virus et à mon avis personnel les choses seront sous contrôle très bientôt et tout sera complètement rentré dans l’ordre, ici comme chez vous, largement à temps pour vous permettre de venir faire un fantastique tour en moto en 2020 avec nous !

Ne vous préoccupez pas, soyez confiants et sereins, l’Italie met tout en œuvre, bien mieux que l’énorme majorité des pays du monde, pour préserver la santé de ses citoyens et de ses visiteurs !
A très bientôt sur nos belles routes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *